earth

Source: Freerange Public Domain Archives

L’Univers lui-même est l’évidence que Dieu existe. Réfléchissons à celà un instant.

Il n’y a que trois options pour expliquer l’existence de l’univers:

1. Il a toujours existé.
2. Il s’est créé lui-même.
3. Il a été créé.

1· La première option, celle où l’univers est éternel, a été déjà complètement rejetée par la communauté scientifique. Le mouvement des galaxies, l’écho de radiation de fond, et d’autres évidences pointent toutes, de façon accablante, au fait que l’univers a brusquement jailli dans l’existence à un certain point dans le temps.

2· La deuxième option, celle où l’univers s’est créé lui-même, est impossible sur le plan philosophique. Pour sûr, avant que l’univers existe, il n’aurait pas été là pour faire la création. Il est évident qu’un univers non existant n’aurait rien pû faire! Il n’existait pas. Nous savons tous que, rien ne peut pas faire quoi que ce soit. Rien est rien. Rien ne peut ni voir, ni sentir, ni agir, ni penser, ni créer. Donc les options un et deux peuvent être rejetées sur des fondements scientifiques et philosophiques.

3· La troisième option, où quelque chose ou quelqu’un en dehors de l’univers a créé l’univers, est l’option que la raison et l’évidence soutiennent.

Imaginez que je tiens un tableau, une oeuvre artistique. Lorsque vous voyez un tableau, quelle preuve devez-vous établir pour prouver le fait de l’existence de l’artiste-peintre? Rien d’autre que le tableau lui-même. Le tableau est la preuve absolue qu’il y avait un artiste peintre. Vous n’avez pas besoin de voir cet artiste pour croire qu’il ou qu’elle existe. Le tableau est toute l’évidence nécessaire dont vous avez besoin. Il ne serait pas là si l’artiste n’existait pas, et il en est ainsi de l’univers. L’existence de l’univers lui-même est une évidence convaincante pour un Créateur.

Sur l’Athéisme:

“Je suis persuadé que les hommes pensent que Dieu n’existe pas parce qu’ils souhaitent qu’il n’y ait pas de Dieu. Ils trouvent que c’est difficile de croire en Dieu et de continuer à pécher, alors ils essaient de soulager leur conscience en niant Son existence.”

Charles H. Spurgeon (1834-1892)