Photo: Gabriela Ruellan

Photo: Gabriela Ruellan

Supposons que la théorie de l’évolution de Darwin soit vraie. Est-ce que cela démentirait l’existence de Dieu? Pas du tout, car on peut raisonner (bien que je ne serais pas d’accord) que c’était Dieu qui a utilisé le processus de l’évolution pour amener le monde actuel dans lequel nous vivons. Si vous adhérez aux théories de Darwin, ne laissez pas cela vous empêcher de reconnaître que vous êtes un pécheur qui a besoin de la grâce et du pardon de Dieu.

La théorie de Darwin est une théorie en crise. De plus en plus d’hommes de science d’universités telles que Princeton, U.C. Berkeley, Cambridge, M.I.T. et bien d’autres, reconnaissent que la vie est bien trop complexe pour apparaître à travers des mutations produites au hasard et par des sélections naturelles. Les hommes de science commencent à admettre que, pas même une seule cellule vivante, en raison de sa complexité, n’aurait pu apparaître sans une force créatrice intelligente. Même l’athéiste très connu, Carl Sagan, s’émerveillant devant la complexité de la cellule humaine et a dit, “Une cellule vivante est une merveilleuse architecture détaillée et complexe … La quantité d’informations contenue dans une cellule simple a été estimée à environ 10 à la puissance 12 bits, comparable à cent millions de pages de l’Encyclopédie Britannica.”

Il existe un livre que je vous recommande de lire. Son titre: ” Icons of Evolution — Science or Myth?” (Icônes de l’Evolution — Science ou Mythe?- disponible actuellement en Anglais seulement) par Dr. Jonathan Wells, un homme de science qui possède un doctorat en Biologie cellulaire et moléculaire de U.C. Berkeley et un deuxième doctorat de l’Université de Yale. Dans ce livre, il démontre que les évidences présentées par la communauté scientifique soutenant l’évolution ont été exagérées et même fabriquées. Ce livre secoue l’établissement Darwinien dans ses fondations.

Sur L’EVOLUTION:

“Supposer que l’oeil, avec ses mécanismes inimitables, pour ajuster le focus quant aux distances différentes, pour recevoir des quantités différentes de lumière, et pour corriger l’aberration sphérique et chromatique, ait pu être formé de sélections naturelles, semble, je le confesse librement, absurde au plus haut degré possible.”

Charles Darwin (1809-1882)

Naturaliste Anglais; “The Origins of Species” (Les Origines des Espèces), 1859, chapître 6, édition en ligne à http://www.literature.org