Photo: stockers9

Photo: stockers9

La Bible a été traduite dans des centaines de langues différentes à travers les siècles. Vous avez raison sur ce point, mais le texte Biblique a été préservé avec exactitude tout au long des âges. Comment savons-nous que c’est le cas?

En tout premier, il y a l’évidence des manuscrits. Aujourd’hui, il existe quelques milliers de copies de manuscrits antiques, écrits à la main, partiels ou complets de la Bible, certains datant d’aussi loin que du troisième siècle avant Jésus Christ. Ces manuscrits ont permis aux critiques de textes et aux érudits de vérifier que la Bible que nous possédons aujourd’hui est la même Bible que l’Eglise du départ possédait.

Deuxièmement, il y a les écrits des pères de l’Eglise. En disant “pères de l’Eglise”, je me réfère aux leaders de l’Eglise du début. Dans leurs commentaires sur la Bible, leurs lettres les uns aux autres, et leurs lettres à d’autres églises, ces hommes citent la Bible, rien qu’en parlant du Nouveau Testament, plus de 86 000 fois. Leurs citations ont permis aux érudits de reconstruire presque l’ensemble du Nouveau Testament.

Ces deux évidences, l’évidence des manuscrits et les écrits des pères de l’Eglise, vérifient de manière concluante que le texte original de la Bible a été préservé avec exactitude.

Sur La BIBLE:

“… le dernier fondement en faveur du doute que les Ecritures sont parvenues jusqu’à nous substantiellement comme elles furent écrites a maintenant été ôté. L’authenticité, aussi bien que l’intégrité des livres du Nouveau Testament peut être vues comme finalement établies.”

Sir Frederic Kenyon (1863-1952)

Ancien Directeur et Bibliothécaire Principal du British Museum et une des autorités en tête  sur la fiabilité des anciens manuscrits;  “The Bible and Archeology”, 1940, PP. 288-289 (La Bible et l’Archéologie)